+39 340 4102448 info@fastback.it

Parmi les systèmes que les entreprises utilisent pour alléger le fardeau charge fiscale qu'ils sont obligés d'endurer chaque année, il y a certainement celui de parrainages sportifs. En effet, il est courant de trouver des logos et des publicités de toutes sortes sur les athlètes et les équipes : bijoutiers, restaurateurs, entreprises de construction, magasins et autres établissements publics.

De nombreuses entreprises décident donc de créer campagnes de publicité plus ou moins cher pour obtenir un revenu économique et, en même temps, créer des coûts pour réduire son profit et donc payer moins d'impôts.

Les dépenses de parrainage semblent être entièrement déductible et assimilées, par notre système juridique, à celles de publicité si le parrainage respecte certains règles fondamentales.

  • Frais de publicité : ils sont entièrement déductibles dans l'année au cours de laquelle ils ont été encourus, ou par versements constants la même année et les quatre années suivantes.
  • Dépenses de divertissement: dont la déductibilité intervient pendant la période d'accompagnement, s'ils répondent aux conditions d'hérédité et de congruence fixées par l'arrêté ministériel du 19 novembre 2008 et, donc, de manière forfaitaire en fonction du volume des revenus de l'entreprise, soit :
  • 1,3% pour les revenus jusqu'à 10.000.000 XNUMX XNUMX d'euros ;
  • 0,5% pour les revenus de 10.000.000 50.000.000 XNUMX à XNUMX XNUMX XNUMX d'euros ;
  • 0% pour les revenus supérieurs à 1 50.000.000 XNUMX d'euros.

Toujours pour le sponsor, aux fins EIV, si le montant du parrainage relève des dépenses publicitaires, la taxe devient déductible, alors qu'il serait non déductible, et donc un coût réel, si le parrainage était inclus parmi les dépenses de représentation.

En effet, pour bénéficier de tous les avantages fiscaux du sponsoring sportif, il faut respecter quelques principes clés afin de ne permettre à aucun commission des impôts remettre en question la validité de ces opérations, évitant ainsi que les frais y afférents puissent être inclus parmi les dépenses de représentation.

Configurez le parrainage en tant que dépense publicitaire :

    • Présence tangible d'un service: le sponsor, c'est-à-dire l'entreprise qui verse la redevance au parrainé, doit recevoir quelque chose en retour dans le but de voir un retour commercial de cette opération.
    • Le club sportif sponsorisé devra donc d'une manière ou d'une autre faire la publicité des produits ou services du sponsor en proposant à ce dernier un canal de vente qui peut potentiellement lui apporter des résultats. 
    • En contrat de parrainage ça doit être très clair obligations du club sportif parrainé contre la cotisation payée par le sponsor et ces engagements pris doivent être respectés. 
    • Les dépenses de sponsoring engagées par une entreprise au cours de l'année doivent être équilibré par rapport à son chiffre d'affaires.
Ouvrir le chat
1
💬 Besoin d'aide ?
Bonjour
Pouvons-nous vous aider?
Politique de confidentialité