+39 340 4102448 info@fastback.it

La course à domicile a toujours été une occasion particulière pour les pilotes des différents championnats internationaux. Voyons comment ces dernières années, deux pilotes contemporains – Loris Baz et Johann Zarco – ont décidé de dire au revoir au Grand Prix de France.

Baz

En 2015, Loris Baz a fait ses débuts dans le Championnat du Monde MotoGP avec Team Forward. Le règlement de cette époque présentait une distinction en classes (Factory, Factory 2 et Open) : les motos de Cuzari faisaient partie de ce dernier groupe. Ils avaient des réservoirs plus grands que les motos officielles et une électronique moins avancée. Arrivé sur le circuit du Mans, Baz a décidé de célébrer « visuellement » sa nouvelle aventure. Il a ensuite exhibé un carénage, un casque et une combinaison dédiés, le tout distingué par le tricolore du drapeau transalpin. Le schéma de coque est resté inchangé dans la division des espaces mais a nettement changé par rapport au noir-gris-orange-rouge habituel. Les mots « Home Sweet Home » sont apparus sur le dessus du casque. Pour mémoire, Loris a terminé la course à la douzième place après être parti de la vingt-deuxième.

Une R1 de route a également été réalisée à partir de la M1 open avec une réplique de la moto spéciale du Mans : curieusement, elle a été volée peu de temps après près de Genève et Loris Baz lui-même a également tenté d'utiliser les réseaux sociaux pour la retrouver.

Zarco Sarron

L'année précédente, c'était Johann Zarco qui avait apporté une couleur unique au circuit Bugatti pour commémorer sa ville natale. Ce week-end, les organisateurs avaient décidé de célébrer Christian Sarron qui avait remporté le Championnat du Monde 250 trente ans plus tôt, en 1984. A cet exploit, s'ajoutait aussi la victoire du Bol d'Or avec son frère Dominique en 1994. Zarco, d'un commun accord avec son manager Fellon, a décidé de rendre hommage à son illustre collègue et compatriote et pour l'occasion sa Caterham Suter de l'équipe Air Asia a vu la partie inférieure et la queue abandonner la palette de couleurs habituelle blanc-rouge pour adopter le blanc classique avec losanges bleus des Gauloises Yamaha TZ250 L.

Malheureusement, la livrée n'a pas porté chance à l'actuel porte-drapeau du Team Pramac qui a été contraint à l'abandon ce jour-là après seulement 3 tours.

Vous souhaitez découvrir les opportunités infinies liées au monde du sponsoring ? Visitez le nôtre partie!

Ouvrir le chat
1
💬 Besoin d'aide ?
Bonjour
Pouvons-nous vous aider?
Politique de confidentialité